Le château de Montreuil-Bellay
Le château de Montreuil-Bellay

Château de Montreuil-Bellay , J.Damase La Vélo Francette©

  • Partager :

5 raisons de visiter le château de Montreuil-Bellay

À 15 km au Sud de Saumur, cette forteresse du XIe siècle allie la puissance militaire et le charme de la Renaissance. Un savant mélange d’architecture pour un château millénaire et toujours en vie.

1# Pour la vie de château

« Bienvenue chez l’habitant !, lance Marie-Guilhem de Valbray. Nous tenons avec mon époux à ce que les visiteurs sentent que le château est toujours en vie ». Aucun doute. Une fois franchi la porte de cette ancienne citadelle construite par Foulque Nerra au XIe siècle, le château de Montreuil-Bellay s’anime grâce aux visites guidées et à ses occupants. De l’accueil aux nombreuses pièces en passant le jardin bordant le Thouet, on perçoit cette vie de château, celle d’une forteresse qui a su traversé les âges. Sans jamais perdre de sa force et de son raffinement.

2# Pour son histoire millénaire

Montreuil-Bellay, petite commune aux confins de l’Anjou détient un véritable joyau millénaire. De Foulque Nerra à Louis VIII en passant par le roi René, le baron Alexandre Adrien de Grandmaison, officier de la garde de Charles X, cette forteresse sera ensuite légué à Georges de Grandmaison, maire de Montreuil-Bellay pendant 16 ans et parlementaire pendant près d'un demi-siècle. « Durant la Guerre de 14-18, il ouvrira le château aux blessés : près de 1 200 soldats seront soignés dans cet hôpital insolite », confie Marie-Guilhem de Valbray.

3# Pour l’architecture unique

Côté bourg, surplombant les fossés, le pont mène à une large porte. Une fois entré, le visiteur découvre la barbacane, fortification circulaire d’un diamètre de 20 m, édifiée à l’extérieur de l’enceinte de la forteresse. Face à lui, le châtelet, flanqué de ses deux hautes tours, protège l’accès du château, où l’on distingue encore les empreintes de l’ancien pont-levis et de sa herse.

 

La vaste cour intérieure laisse alors sans voix. Elle met en valeur la cuisine médiévale et le château Renaissance. « En visite libre, le chemin de ronde est accessible et donne une vue imprenable sur l’architecture unique du château, notamment son enceinte fortifiée de 600 m et ses treize tours de défense », ajoute Marie-Guilhem de Valbray.

4# Pour la visite insolite

Pièce incontournable, l’immense cuisine à foyer central et sa collection de cuivres rutilants transportent le visiteur aux temps des festins médiévaux. Tout comme les caves voûtées où fut intronisée la Confrérie des Chevaliers du Sacavin par Georges de Grandmaison. Dans la sublime salle à manger, les faits d'arme du Maréchal Lobeau, compagnon de l'Empereur Napoléon sont contés pour plonger ensuite dans la douceur de la chambre de la duchesse d'Orléans Longueville, cousine du Roi Louis XIII et sœur frondeuse du Grand Condé.

Le vaste salon et ses magnifiques tapisseries dévoilent quelques pièces rares, notamment le coffre de voyage de la reine Margot. La finesse et le raffinement closent la visite des intérieurs avec le salon de musique éclairé d’un lustre exceptionnel en cristal de Venise.

5# Pour ses vins et ses jardins

La découverte des jardins suspendus au-dessus du Thouet est en accès libre. Le visiteur déambule librement dans les allées jalonnées de panneaux pédagogiques pour petits et grands. De là, on aperçoit le chai et les vignes du château. Un domaine de 16 hectares en cabernet franc, chenin et chardonnay qui depuis le XVe siècle continue de donner naissance à des vins soyeux et de caractère, « élevés exclusivement en futs de chêne neufs », précise la propriétaire.

 

En partenariat avec Dimanche Ouest-France Maine-et-Loire

Infos pratiques

CHÂTEAU DE MONTREUIL-BELLAY
Place des Ormeaux
49260 MONTREUIL-BELLAY