VIHIERS, LYS-HAUT-LAYON

VIHIERS

LYS-HAUT-LAYON

Patrimoine culturel

Le nom de Vihiers (Vivarium) apparaît pour la première fois dans le diplôme du roi Eudes (889). Le nom de consonance gallo-romaine se traduit par le « domaine ». A cette époque le bourg de Vihiers dépend de la paroisse de Saint-Hilaire-du-Bois (de Bosco) et fait partie de l’abbaye de Saint Hilaire de Poitiers. A la fin du Xème siècle, le territoire passe aux mains des comtes d’Anjou. Vers 1010, Foulques Nerra, Comte d’Anjou et véritable fondateur de Vihiers, fait construire une puissante citadelle et y amène la population de Saint-Hilaire-du-Bois. En 1070 deux églises s’élèvent : Saint-Hilaire-le-Château et Notre-Dame-Saint-Jouin. Foulques V, futur roi de Jérusalem, fera construire les églises Saint-Jean en 1115 et Saint-Nicolas en 1125. De Saint-Jean il ne reste que la chapelle (Place Saint-Jean), et Saint-Nicolas sera détruite à la Révolution et reconstruite à peu près au même emplacement au XIXème siècle. Des quatre paroisses, celle de Saint-Nicolas est aujourd’hui la seule. Le fief est possédé à la fin du Xème siècle par Gaubert de Laporte et forme au XIIème siècle un vaste territoire de 23 communes. En 1146, sont construits au Coudray-Montbault (à Saint-Hilaire-du-Bois) une église et un couvent cloître, en l’honneur de Saint-Jacques. Les seigneurs de Montbault y bâtiront un château fort entouré de douves : le château du Coudray-Montbault. Cette demeure est transformée au XVIème siècle et prend son aspect actuel. C’est aujourd’hui un château privé habité. Ses extérieurs sont ouverts à la visite à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine en septembre. En 1367, Marie de Rochefort apporte par alliance le territoire de Vihiers à la maison Turpin qui la conserve jusqu’en 1771. En 1577, Vihiers est érigé en comté. En 1793, pendant les guerres de Vendée, les combats étaient fréquents aux environs de Vihiers. Ils décimèrent et ruinèrent la ville qui fut, à cette époque, incendiée pour la troisième fois. La moitié des habitants périrent cette année-là. Le 17 juillet signera la victoire vendéenne au cours du “Grand Choc de Vihiers”. Dans l’église de Vihiers, un vitrail raconte la fuite du Général Santerre. En 1844 commence à Vihiers l’industrialisation avec la construction de deux fours à chaux, un four à plâtre et une tuilerie. En 1889, l’hôtel du Lion d’Or voit le jour (aujourd’hui la mairie) : c’est le premier pas vers l’époque contemporaine et le modernisme. Le 22 août 1896 le « Petit Anjou » relie Cholet à Saumur. Cette voie ferrée a largement contribué au développement de la ville. Elle a été démantelée au milieu du XXème siècle. Foulques Nerra avait créé les foires qui firent, en Anjou, le renom de Vihiers. A cette époque le Champ de Foire des Champs attirait sous ses immenses halles couvertes de nombreux acheteurs et marchands venus de toutes les provinces voisines. Pour 1600 habitants en 1920, Vihiers possédait 150 commerçants et artisans et plus de 30 cafés. Aujourd’hui, avec ses 2323 habitants, Vihiers est la commune principale de la commune nouvelle Lys-Haut-Layon.

Infos pratiques

Équipements

  • Aire de pique nique
  • Bar / Salon de thé

Météo LYS-HAUT-LAYON à 4 jours

Localisation

VIHIERS
49310 LYS-HAUT-LAYON

Latitude : 47.145039 - Longitude : -0.535610

Vous aimerez aussi...