Champ de Fleurs , Okio©

  • Partager :

L’Anjou, la passion du végétal

La passion végétale est née en Anjou de la diversité naturelle des terres et du savoir-faire des hommes. Premier département horticole français, l’Anjou est aujourd’hui reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses productions et la beauté de ses parcs.

Des terres multiples et singulières

Viticulture, arboriculture fruitière, horticulture, cultures maraîchères, aromatiques et médicinales... Sur les 538 000 hectares de paysages agricoles, toutes les variétés sont représentées. Les paysages pluriels offrent bien des singularités : bocage arboricole du Segréen ou des Maugesvallée horticole de l’Authionplaine viticole du Saumurois, du Layon, de l’Aubance.

La passion végétale sous toutes ses formes !

À la richesse des sols et des microclimats, l’Anjou doit son excellence agricole et florale aux savoir-faire de ses hommes et femmes. La filière angevine rassemble près de 45 000 hectares de cultures spécialisées : hortensias, plantes vivaces, vignes, arbres fruitiers...

 

L’Anjou cultive aussi de superbes jardins : le Parc oriental de Maulévrier, le Jardin Camifolia à Chemillé-en-Anjou, le Parc Terra Botanica aux portes d’Angers, le Parc des Chemins de la Rose à Doué-en-Anjou...

Un pôle végétal mondialement reconnu

L’Anjou se place dans les premiers rangs de nombreuses productions : semences potagères et florales, plantes médicinales, hortensias, pépinières ornementales et fruitières... Entre production, formation et recherche, la liste des distinctions nationales et internationales positionne la filière végétale angevine comme « Pôle de compétitivité à vocation mondiale, Végépolys » reconnu par le gouvernement français en 2005.

 

De nombreux événements, fêtes dans les jardins et rendez-vous chez les professionnels rythment les saisons. Les occasions ne manquent pas aux amoureux des plantes et jardiniers en herbe de découvrir le monde végétal en Anjou !