Le Cadre noir de Saumur

émotion nature

L'Anjou, terre de cheval et d'équitation

Le Cadre noir de Saumur , A. Laurioux_IFCE©

Partager

L’Anjou, terre de cheval et d’équitation

Terre du cheval, l'Anjou affiche le dynamisme des arts et métiers d’une riche filière équestre entre élevage, dressage, courses, randonnées et autres traditions. Tous en selle !

L’Anjou et le cheval, une histoire d’amour

Fleurons de la tradition équestre, le Cadre noir de Saumur et le Haras du Lion d’Angers sont la fierté de l’Anjou. Nombreux métiers spécialisés accompagnent cet amour du cheval : selliers, bottiers, palefreniers, vétérinaires, instructeursorganisateurs d'événements, etc.

Douze hippodromes, 1 000 éleveurs, 2 000 chevaux, 8 300 pratiquants et de nombreux centres équestres démultiplient cette fougue angevine !

La passion de tout un territoire

L’Anjou ne cesse d’inviter à monter en selle. Côté professionnel, l'École nationale d'équitation forme des cavaliers, futurs cadres de l'enseignement équestre et athlètes de haut niveau.

Côté loisirs, les centres équestres proposent stages, séjours et randonnées pour cavaliers débutants ou sportifs.

Les rendez-vous à ne pas manquer

Au Lion d'Angers, une visite du Haras s’impose, sur les 160 hectares du Domaine de l’Isle Briand, qui intègre également un superbe champ de courses. En octobre, le Mondial du Lion, concours complet international,  réunit ici plus de 40 000 visiteurs! 
 

Du côté de Saumurprésentations publiques et galas du Cadre noir révèlent la grande tradition équestre française.

Sans oublier les multiples compétitions qui se déroulent toute l’année à travers le département.

Le cheval en Anjou
vu par les fans

Le live en photos via le hashtag #Jaimelanjou