Jeu de boule de fort

émotion insolite

La boule de fort

Jeu de boule de fort , L.Massillon Anjou tourisme©

La boule de fort en Anjou

Le saviez-vous ? La boule de fort est le seul jeu au monde à se disputer en pantoufles, ce cousin de la pétanque utilise des boules pas tout à fait rondes ! Une boule pas tout à fait ronde, qui se joue sur un terrain pas tout à fait plat ! Drôle de jeu que celui-là !

Jeu de maître

Dans chaque village autour de la Loire entre Angers et Saumur, dans le Baugeois ou dans les coteaux du Layon, on pratique, en pantoufles, à l’abri, ce sport-loisir traditionnel très insolite dont on ne connaît pas véritablement l'origine.

 

Si le principe est simple - approcher les boules le plus près du maître - les éléments eux-mêmes ont de quoi surprendre : la piste de jeu (22 m de long sur 6 de large) est concave et les boules (1,2 à 1,5 kilo) ne sont pas rondes mais méplates (plus de largeur que d’épaisseur) et déséquilibrées par un côté plus lourd que l'autre, le fort !

 

Difficile d'aller droit dans ces conditions. On dépose la boule plus qu'on ne la lance, on la suit des yeux, elle roule et serpente ou part parfois rapidement à l'occasion d'un tir entrechoquant. Bref, il faut beaucoup de subtilité, une infinie douceur. Mais ce n’est pas tout !

 

Pour bien pratiquer, il faut tout d’abord bien s’équiper ! D’une boule de fort de qualité que l’on reconnaît à la fabrication du fer qui cercle la boule sans oublier le port obligatoire de chaussons de feutre afin de protéger la piste en résine.

Autour de la Loire, le plaisir en pente douce

312. C’est le nombre de sociétés de boule de fort en Anjou. Elles restent une véritable institution dans le département. Un monde à part…

 

À l’origine, ce jeu était essentiellement pratiqué par des hommes. La femme n'étant présente que par des représentations. À Saumur, en 1871, « les mères, épouses, filles, brus, sœurs, et belles-sœurs » seront admises à la promenade dans l'allée du grand jardin, et à se placer autour du jeu de boule, mais elles ne participeront à aucun jeu.

 

Si, depuis les années 1970, certaines sociétés de jeu de boule de fort acceptent dorénavant les femmes (il existe même des challenges mixtes), celles-ci sont encore peu présentes dans cet univers masculin.

 

La vie en société (union ou cercle), leurs règlements, les rites ou le vocabulaire spécifique, les nombreux concours rythment la saison de ce jeu ligérien qui redevient dans l’air du temps.

46 Résultats

1 2 3