La Mine bleue

La Mine bleue à Noyant-la-Gravoyère , B. Béchard©

  • Partager :

Suivez le guide

La Mine bleue

La Mine bleue vous convie à découvrir les secrets de l’ardoise dans l’ancien site d’extraction de la Gatelière à Noyant-la-Gravoyère. Au cœur de l’Anjou bleu, profitez d'un voyage insolite à 126 mètres sous terre.

La Mine bleue : une plongée dans l'histoire

Visite unique en Europe, à 126 mètres sous terre, la Mine bleue invite à vous glisser dans la peau d’un mineur du début du XXe siècle ! En ascenseur d'abord, vous atteindrez doucement (7km/h) le premier palier, à 116 mètres de profondeur. Après cette première descente d'à peine une minute, les 10 derniers mètres se poursuivent pas un large escalier. Le voyage dans les profondeurs historiques de l'ardoise ne fait commencer.
Un petit train minier vous attend, pour vous conduire au cœur des galeries et des chambres d’extraction d’origine. Toutes les visites se font avec un guide car sous la terre, les repères sont vite chamboulés. Et il faut dire que les dimensions de ces cavités sont à couper le souffle. La "cathédrale", par exemple, mesure 80m de long, 20m de large et 20 m de haut. Une partie des galeries se parcourt à pied. Avec une température moyenne de 13°, été comme hiver, une humidité ambiante autour de 80%, mieux vaut se couvrir avant la descente.

 

Découvrir le quotidien des mineurs angevins

La scénographie puis les guides de la Mine bleue vous font revivre la dure vie des mineurs, rythmée par l’abattage des bordées et le débitage des blocs de schiste qui pouvaient peser jusqu’à 7 tonnes. 12 heures par jour, 6 jours sur 7, le site de la Gatelière fût exploité de 1916 à 1936. Certains mineurs, les "parageots", commençaient à travailler dès l'âge de 12 ans. Un quart de ces forçats n'atteignaient jamais les 45 ans.
Comptez une petite heure pour ce fascinant parcours sous-terrain en compagnie des « gars d’à bas ». Ensuite, il sera temps de remonter à la surface pour rejoindre les « gars d’à haut », les fendeurs d'ardoise.

La tradition des gestes et des mots

Vous voilà revenu à la surface ! Sur la butte boisée (espace d’animation aménagé), retrouvez les gestes authentiques des fendeurs, qui façonnent avec habileté l’ardoise pour lui donner tailles et formes multiples. Tendez bien l’oreille lors de la démonstration de fente d’ardoise pendant laquelle vous pourrez vous familiariser de mots tels que « débiter, querner ou bouquer, fendre et rondir ». Les quelques gourmands connaissent peut-être d'ailleurs déjà le mot "quernon" ?

Un dernier regard en arrière et vous repartez enrichis d’une expérience hors norme. Désormais, vous regardez autrement les toitures typiques de l'Anjou et du Grand Ouest. « Plus que le marbre dur me plaît, l’ardoise fine » (Joachim du Bellay).

Infos pratiques

LA MINE BLEUE
La Gâtelière, Noyant-la-Gravoyère
49520 SEGRÉ-EN-ANJOU BLEU