Tourisme et chateaux de la loire insolites, Château Plessis-Bourré, Château Brézé, Château Brissac
Château d'Angers

émotion histoire

Les châteaux du roi René en Anjou

Château d'Angers , Okio©

  • Partager :

Les châteaux du roi René en Anjou

Les châteaux de la Loire sont indissociables de la figure bienveillante du roi René. Une visite touristique de quelques-unes de ses demeures en Anjou s’impose !

Un roi amoureux des châteaux

L’histoire du roi René, duc d'Anjou et de Lorraine, comte du Maine et de Provence, roi de Naples, Sicile et Jérusalem, se mêle étroitement à une douzaine de manoirs et châteaux du Maine-et-Loire.

Architecte de son temps, ce fin lettré et homme éclairé s’est notamment attaché à rendre plus plaisants les châteaux-forteresses, en les aménageant en résidence de villégiature, avec jardins et pavillons à l’intérieur des cours.

 

Né au château d’Angers en 1409, le roi René l’embellit par la construction d’un escalier et d’une galerie de 15 mètres qui desservent les appartements du logis royal et ouvrent la vue sur le jardin paysager. Remarquable avec ses 17 tours, le château d’Angers abrite la célèbre Tenture de l’Apocalypse.

Un héritage plein d'élégance

L’un des grands chantiers de son règne est la transformation du vieux château de Baugé en demeure majestueuse au cœur d’immenses domaines de chasse. Son style pré-renaissance allie élégance et simplicité tant pour les façades que pour l’intérieur du château.
Le château de Baugé consacre une exposition permanente au roi René avec un parcours ludique conçu spécifiquement pour les enfants.
 
Face au château de Saumur où il a également effectué quelques aménagements, le manoir de Launay a lui aussi connu les fastes de la cour du roi René. Dans ce manoir campagnard qu’il agrandit et agrémente élégamment, douves et tourelles deviennent purement ornementales.

Aujourd’hui encore, on y admire la chapelle, la salle d’honneur, la cour à colonnades… mêlant plaisir esthétique et goût pour la nature. L’ensemble de ces résidences reste imprégné de l’empreinte du roi René.