Montjean-sur-Loire

émotion Loire

La batellerie traditionnelle de Loire

Montjean-sur-Loire , Okio©

  • Partager :

La batellerie traditionnelle de Loire

Des voiles carrées blanches ou rouges filent sur la Loire entraînant des bateaux en bois de toutes tailles. Grâce à la passion de quelques hommes, gabares, toues et futreaux vous emportent au fil du fleuve et de l’histoire.

Un précieux héritage

Tuffeau, chanvre, épices, plantes... Le transport de marchandises a occupé les hommes durant des siècles. Nourricière, la Loire a également fourni d’immenses ressources : saumons, aloses, lamproies, brochets, sandres.


Même si, aujourd’hui, le commerce fluvial a cessé et que le nombre de pêcheurs professionnels a diminué, des passionnés reconstruisent des bateaux traditionnels de Loire.

Les bateaux traditionnels

La gabare est à l'origine le plus gros bateau à voile de la Loire avec un poids de 22 tonnes ! Destinée au transport des marchandises, sa construction s’inspire des bateaux de mer. Élégante ambassadrice du renouveau de la batellerie ligérienne, vous pouvez l’admirer aux quais de Montjean-sur-Loire ou à La Ménitré.
 

La toue, de taille plus modeste, qui porte souvent une cabane, est encore utilisée par les pêcheurs d’anguilles et autres proies. Au départ des jolis ports de Montsoreau, du Thoureil ou de La Possonnière, vous pouvez monter à bord d’une toue pour voguer sur la Loire avec un capitaine captivant.
 

Le futreau, embarcation du pêcheur amateur, du passeur ou du simple riverain, est le plus petit des bateaux de la Loire. Plusieurs communes à la confluence d’Angers, en Loire Layon ou du côté de Champtoceaux ont relancé l’activité de navette fluviale.
 

Randonneurs et cyclotouristes peuvent ainsi relier les sentiers rives droite et gauche, rallier le parcours de La Loire à Vélo à la corniche angevine ou simplement découvrir la Loire de façon originale !